Se sortir du surendettement : les meilleures solutions


Surendettement / mercredi, février 6th, 2019

Les problèmes financiers peuvent toucher tout le monde. Les facteurs sont multiples mais les conséquences sont désastreuses. Heureusement, des solutions existent. Elles permettent de redresser la situation en toute simplicité.

Adopter les bons gestes face au surendettement

La première chose à faire est de prévenir sa banque afin d’exposer la situation. En effet, la majorité des cas de surendettement sont causés par un évènement imprévisible. Il peut s’agir de la perte d’un emploi ou encore d’une maladie par exemple. En comprenant la situation, la banque peut proposer des solutions intéressantes. Déjà, il faut obtenir un plan de redressement réaliste. Il comprend un rééchelonnement du paiement des dettes. S’ajoute à cela la réduction ou la suppression du taux d’intérêt. Il y a aussi l’octroi de remise de dettes. Et l’emprunteur est inscrit au Fichier National des Incidents de remboursement des crédits aux particuliers. Pour les crédits personnels, un dossier de surendettement est pratique. Il permet de geler les relances et les pénalités jusqu’à l’établissement du plan de redressement. Cette option est accessible à tous les particuliers domiciliés en France ou à l’étranger. Le dossier doit être déposé à l’agence de la Banque de France. Pour lutter contre le surendettement, il est aussi possible de négocier les délais de paiement. Dans ce cas, il faut présenter un budget prévisionnel compatible avec les revenus. Il est même possible de faire appel à un juge pour obtenir un délai supplémentaire. Mais cela n’est pas valable en cas de dettes envers le Trésor Public. Il en va de même lorsqu’il s’agit d’une pension alimentaire. Une condamnation pénale ne peut pas non plus bénéficier d’un délai en plus.

Opter pour le rachat de crédit

Le rachat de crédit est également une bonne solution. Il permet de rassembler tous les crédits en un seul. Ainsi, la durée de remboursement est un peu plus longue. Au contraire, l’intérêt est plus faible. Le bon côté est que l’individu n’est pas fiché à la Banque de France. De plus, le taux d’endettement est réduit. Il faut savoir que le rachat de crédit ne permet pas d’effacer les dettes. De plus, les prêts contractés deviennent plus coûteux à cause du rallongement de la période. Mais cela permet d’alléger immédiatement les mensualités. Il est conseillé d’opter pour cette alternative surtout lorsque les taux d’intérêts sont bas. Pour réaliser un rachat, deux grandes étapes se succèdent. D’abord, un organisme spécialisé dresse un bilan financier des emprunts en cours de l’emprunteur. Les revenus réguliers sont également pris en compte. Ensuite, l’organisme propose un plan de rachat de tous les prêts regroupés en un seul. A la fin, il n’y a plus qu’une seule échéance et une unique assurance. Le rachat est possible pour tout type de crédit à la consommation. Les emprunts immobiliers sont aussi concernés. Il ne faut pas attendre longtemps pour agir. En effet, les solutions sont plus efficaces lorsqu’elles sont adoptées dès le début des problèmes. Il ne faut pas hésiter à faire appel à un professionnel pour obtenir des conseils. Enfin, de nombreuses associations peuvent offrir de l’aide. Elles peuvent recenser les dettes et les revenus par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *