Focus sur le report de remboursement de crédit


Surendettement / mardi, mars 10th, 2020

Lors d’une difficulté financière, certains emprunteurs souhaitent reporter leurs mensualités de crédits. Cette opération permet de suspendre le remboursement d’un crédit en cours durant quelques mois. Cet article donne quelques informations nécessaires sur le report de remboursement de prêt.

Le principe du report de mensualité

Il est possible de faire le report d’échéances auprès de certains établissements financiers. Il vaut mieux voir ce site https://www.organisme-de-credit.org pour choisir son organisme prêteur. Le report de remboursement de crédit peut se faire, par exemple, auprès de la Caisse d’épargne, du Crédit Agricole ou de la Société Générale. Il faut savoir qu’il existe deux types de report de mensualité.

D’une part, il y a d’abord le report total d’échéance. Dans ce cas, l’emprunteur choisit de ne rien payer durant une durée fixe. Cela lui permet de faire face à une certaine difficulté financière passagère. Ainsi, l’emprunteur ne rembourse pas le capital et ne paye pas les intérêts. Cependant, il doit payer l’assurance de crédit. L’emprunteur reprend le remboursement de son prêt à l’issue de ce moment de suspension.

D’autre part, il y a le report d’échéance partiel. Pour cela, l’emprunteur stoppe le remboursement du capital. Toutefois, il paie les intérêts et l’assurance de prêt.

Les conséquences du report de mensualité

Le report de crédit influe souvent sur la durée du prêt. Son impact est différent en fonction du type de report. Lorsque l’emprunteur stoppe le remboursement de son prêt, la durée est généralement rallongée. Toutefois, s’il opte pour un report total, il ne paiera pas les intérêts sur la période. Ces intérêts vont s’ajouter au capital restant dû. En outre, le report de remboursement a également une conséquence sur le coût du prêt.

Lorsque la suspension d’échéance s’effectue rapidement, elle coûtera plus cher. En début de crédit, les échéances se composent des intérêts. Cela favorise l’augmentation du capital à payer. En fin de crédit, l’emprunteur rembourse une part très importante de capital. Lors d’un report partiel, il doit également payer des intérêts intercalaires. Ces derniers sont constants et évalués sur le capital restant dû. Le calcul se fait lors de la demande de report. On rajoute ces intérêts au coût total du crédit.

Les démarches à suivre pour obtenir un report d’échéance

Lorsqu’on rencontre une difficulté financière, il est judicieux de reporter son échéance. Pour cela, on doit faire une demande auprès de l’organisme prêteur. À noter qu’un seul retard de paiement peut faire l’objet d’une présence au FICP. Il s’agit du fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers de la Banque de France. Cette inscription représente un point très négatif et un mauvais signe pour l’emprunteur.

Pour procéder à la demande, on doit effectuer une demande recommandée avec accusé de réception. Celle-ci doit être déposée auprès de l’établissement financier le plus tôt possible. Ce courrier se compose de pièces jointes expliquant la situation financière. Cette correspondance comprend également les coordonnées du demandeur et la durée de report souhaitée. Il faut aussi développer les raisons de la requête de report d’échéance.

Une fois le report d’échéances accordé, les mensualités non remboursées seront passées en fin de prêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *